Français English

Comment ne pas faire un film canadien

CLAUDE JUTRA

1) Choisissez un sujet non commercial, personnel jusqu'à l'indécence, banal, futile, immoral, sordide, etc…

2) Offrez-vous le rôle principal et peuplez l'écran de tous vos petits camarades.

3) N'écrivez pas une ligne de scénario, et improvisez au jour le jour, à la légère, en vous persuadant qu'il en résultera quelque chose de cohérent et significatif.

4) Tournez le tout en 16mm noir et blanc, avec de l'équipement de fortune.

5) Mettez à contribution vos amis les plus dévoués, convoquez-les à quelques minutes d'avis, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, et faites-leur bien comprendre qu'ils travaillent pour l'amour de l'art, et non dans l'espoir de viles compensations pécuniaires.

6) Pour ce qui est des déboursés inévitables, empruntez à la banque, faites endosser l'emprunt par des membres de votre famille et leurs amis, appuyez-vous sans hésiter sur la bienveillance des fournisseurs qui vous feront crédit, et si cela ne suffit pas, ma foi, vous trouverez bien un ami assez riche et assez fou pour investir quelques milliers de dollars personnels dans la douteuse entreprise.

7) Ne vous donnez surtout pas la peine d'obtenir des garanties de distribution.

Si vous vous appliquez rigoureusement à ne commettre aucune de ces erreurs à vrai dire grossières, vous vous éviterez les vexations suivantes :

A) gaspiller plusieurs années de votre précieuse vie.

B) vous endetter pour des années plus nombreuses encore.

C) chercher désespérément à « placer » votre film.


D) subir honteusement les infamies de la critique, ou pire encore, l'humiliation de l'indifférence publique.

CEPENDANT…

a) si ces inconvénients sont éclipsés par votre amour du cinéma;

b) si la liberté dans la création vous procure des joies ineffables…

c) … et des jouissances exquises la réussite d'un projet que le bon sens condamnait à l'avance;

d) si vous êtes prêt à mettre à l'épreuve vos amitiés dans l'espoir de les voir à la fin raffermies;

e) si la modestie n'est pas pour vous un handicap;

f) ou si tout simplement vous avez l'intention de faire un film canadien...

...voici les conseils que je vous donne :

1) choisissez un sujet non commercial, personnel jusqu'à l'indécence, etc, etc, etc…


Pour citer, téléchargez ce PDF

Réponse 19 par Claude Jutra dans une brochure interne intitulée « Les cinéastes ont la parole», dans André Pâquet (textes et documents recueillis par), Comment faire ou ne pas faire un film canadien, Montréal, Cinémathèque canadienne, 1967, sans pagination.