Français English

Brochure du Musée catholique canadien (vers 1935-1937)

 

Ouvert en 1935 au coin du Chemin de la Côte-des-Neiges et du Chemin Queen-Mary, devant l’Oratoire Saint-Joseph, le Musée catholique canadien (bientôt rebaptisé Musée historique canadien) fut pendant plus d’un demi-siècle une des principales attractions touristiques de Montréal. La Poune (Rose Ouellette) témoignera ainsi du fait que le Musée constituait, en compagnie de son spectacle au Théâtre National, du Parc Belmont et de l’Oratoire, un des quatre arrêts obligés des « provinciaux » en visite à Montréal au milieu du vingtième siècle [1].

Cette brochure-souvenir présente les principales attractions offertes aux visiteurs pendant les premières années d’opération du Musée. Réalisés par le statuaire Albert Chartier (à ne pas confondre avec le bédéiste québécois du même nom) et l’artiste peintre Robert Tancrède, les figures de cire et les décors immersifs du musée présentent un grand nombre de scènes de la Nativité et de la vie du Christ, de scènes des catacombes romaines et de la vie des premiers chrétiens, et de scènes de l’histoire de la Nouvelle-France. Ces attractions seront bonifiées au fil des ans par plusieurs nouvelles scènes présentant des personnages contemporains. Pour une analyse théorique du Musée et de ces figures, nous vous invitons à lire l'article d'Olivier Asselin dans ce numéro. Le Musée historique canadien fut démantelé en 1989, mais son édifice peut toujours être admiré dans le quartier Côte-des-Neiges. - Louis Pelletier

[1] - Philippe Laframboise, La Poune, Montréal, Éditions Héritages, 1978, p. 101.

 

PDF - pour télécharger la brochure-souvenir